Burn the Place you Hide – A film about St Thomas

J’ai toujours eu un faible pour les chansons tristes et j’ai beaucoup aimé St-Thomas (Thomas Hansen), malheureusement décédé d’une surdose en 2007, lui qui était vraiment doué pour la chose… On sent une grande vulnérabilité dans ses chansons, avec des paroles vraiment crues et une grande mélancolie dans les mélodies.

J’ai récemment découvert qu’il y avait un film sur sa vie, sa musique et la bataille qu’il mena contre la dépression. Le film est dur et est presque autant un documentaire sur la maladie mentale que musical.

Le film est disponible en VOD ici

En même temps que la sortie du film, les derniers enregistrements démos non finis de St Thomas sortirent aussi  en 2016 avec l’album A Mouse in a crowded House, il y a sur cet album des chansons vraiments dures mais magnifiques, une mise à nue qui rend inconfortable… Comme quoi la beauté peut sortir des endroits les plus sombres….

 

Gold Light – Shadows In The Shallows

Je ne connaissais pas du tout Gold Light avant de tomber par hazard sur leur album…

Joe Chang (Gold Light) et Beau Campolong (Snakemusk) nous offre un genre de version un peu plus rough de Gram et Emmylou et c’est très bon!

Le disque est sorti vendredi à compte d’auteur sur Bandcamp

 

Un peu de Feelies avec ça?

 

Nobody’s Baby – By GOLD LIGHT & SNAKEMUSK from Joe Chang on Vimeo.

The Felice Brothers – Undress

Changement de personnel chez les Felice Brothers alors que Les frères Ian et James sont maintenant un quatuor accompagné par Will Lawrence et Jesske Humme.

Je ne sais pas si c’est le sang nouveau mais Undress est à mon avis un de leur meilleur disque des dernières années.

Le disque est paru la semaine derniere sur Yep Roc et est disponible sur bandcamp ici