Burn the Place you Hide – A film about St Thomas

J’ai toujours eu un faible pour les chansons tristes et j’ai beaucoup aimé St-Thomas (Thomas Hansen), malheureusement décédé d’une surdose en 2007, lui qui était vraiment doué pour la chose… On sent une grande vulnérabilité dans ses chansons, avec des paroles vraiment crues et une grande mélancolie dans les mélodies.

J’ai récemment découvert qu’il y avait un film sur sa vie, sa musique et la bataille qu’il mena contre la dépression. Le film est dur et est presque autant un documentaire sur la maladie mentale que musical.

Le film est disponible en VOD ici

En même temps que la sortie du film, les derniers enregistrements démos non finis de St Thomas sortirent aussi  en 2016 avec l’album A Mouse in a crowded House, il y a sur cet album des chansons vraiments dures mais magnifiques, une mise à nue qui rend inconfortable… Comme quoi la beauté peut sortir des endroits les plus sombres….

 

The Felice Brothers – Undress

Changement de personnel chez les Felice Brothers alors que Les frères Ian et James sont maintenant un quatuor accompagné par Will Lawrence et Jesske Humme.

Je ne sais pas si c’est le sang nouveau mais Undress est à mon avis un de leur meilleur disque des dernières années.

Le disque est paru la semaine derniere sur Yep Roc et est disponible sur bandcamp ici

Ordinary Elephant – Honest

Encore plusieurs bonnes sorties aujourd’hui avec The Felice Brothers, Big Thief, Rhiannon Giddens, Joy Williams et Caroline Spence.

Avec Mint Condition de Caroline Spence un album que j’aime beaucoup est Honest de Ordinary Elephant

Pete et Crystal Damore sont un couple dans la vie, et on ne peut s’empêcher de les comparer à Gillian Welch et David Rawlings et peut-être encore plus à Pharis et Jason Romero. L’album est produit par Neilson Hubbard (Mary Gauthier, Sam Baker) et Will Kimbrough y contribue discrètement.

Une guitare, un banjo et deux voix… que demander de plus?

L’album est très bon et est disponible au complet sur bandcamp ici

Luke Winslow-King – Going to New Orleans

Avec son nouveau single sur Bloodshot Records, Luke Winslow-King semble revenir à ses premiers amours…

la 1ère chanson de Black Mesa son dernier disque (2018)

une de son disque I’m Glad Trouble Don’t Last Always (2016)

Coming Tide 2013 son album avec son ex femme Esther Rose

et un vidéo des deux live en des jours meilleurs en 2014

Anna Tivel – The Question (l’album de l’année)

Jusqu’à aujourd’hui mon album de l’année était The Imperial par The Delines mais avec la sortie de l’incroyable album The Question de Anna Tivel sur Fluff and Gravy Records il y a une nouveau numéro un en haut de mon palmarès!

Un disque comme il s’en fait très peu, tout est parfait dans ce disque, les paroles, les mélodies, les arrangements qui servent parfaitement les chansons… Le disque est court, sans filler…

Fenceline, Worthless, Anthony, Homeless Child, Two Strangers… Le genre d’album ou 10 personnes pourraient avoir dix chanson préférée différente…

On es encore tôt mais il serait surprenant qu’un meilleur album soit produit cette année, c’est bon à ce point là!

Photo: Matt-Dayak