Les sorties du vendredi 8 novembre

Quelques bons disques à se mettre sous l’oreille aujourd’hui!

Tout d’abord Bloodshot records sort une nouvelle compilation pour célébrer ses 25 ans Too Late to Pray: Defiant Chicago Roots

La compagnie qui a sortie plusieurs excellentes compilations au fil des ans récidive encore une fois.

Si il y a les suspects habituels Robbie Fulks, Jon Landford, Freakwater, Kelly Hogan la beauté de la chose est de découvrir de nouveaux artistes.

La scène de Chicago semble se porter assez bien merci!


Le deuxième album lui vient du Texas avec Ben Ballinger et son EP Something to Show for it. Je ne connaissais rien de lui avant de lire un pitch de vente assez convaincant de Carson Mchone sur facebook

Je dois admettre qu’elle n’a pas tort…


Le troisième album Zephyr est le deuxième de Gold Light cette année.


Le quatrième est No Justice de Federale. Si les influences Enrico Moriccone sont moins présentes, le groupe reste toujours cinématographique… comme si le disque n’attendait plus qu’on lui tourne un film!


Et finalement le dernier 16 et probablement le meilleur (mais il faut faire acte de foi car il est sorti seulement en vinyle) est une relecture de Street Legal de Bob Dylan par Robbie Fulks toujours chez Bloodshoot Records. Ça ne peut qu’être très très bon!!

Withered Hand – Good News 10e anniversaire

Beau cadeau de Dan Wilson AKA Withered Hand avec l’annonce d’un EP 10e anniversaire de l’album Good News à paraître le 25 nov. On peut déjà écouter la très belle nouvelle version pleine de cordes d’une de mes chansons préférées de tout les temps No Cigarettes

 

La version originale de 2009

Ce très très beau disque n’a pas pris une ride et garde une place spéciale dans mon coeur

 

 

le disque complet ici:

 

Carver Baronda – Spooky Love

Il y a quelque chose de très plaisant qui se passe avec un collectif de musiciens de la région de la Nouvelle Orleans. Il y a eu les excellents disques d’Esther Rose et de Mashed Patato Records et il a maintenant le nouvel EP de Carver Baronda Spooky Love à ajouter au groupe, elle qui était très impliquée dans la creation de la compilation de Mashed Patato.

Toujours dans la même vibe rétro un peu lo-fi.

Si vous aimez le son il y a un single sorti récemment d’un autre artiste qui gravite autour du même collectif qui vaut le détour:

Max and the Martians