K.C. Jones – Queen of the In Between

Que ce disque porte bien son nom, dans ce 1er album solo de K.C. Jones (du groupe cajun Feufollet) les influences sont multiple, de la pop des années 60, un peu de Stevie Nicks, de psychédélique et un peu de Beatles pour faire bonne mesure.

Le tout est parfaitement intégré et ne sonne jamais emprunté. La production de Joel Savoy est exceptionnelle tout comme le playing tout au long de l’album.

Sans aucun doute l’un des disques de l’année.